Celebrating 10 years of Anna Lindh Foundation Follow us on Twitter Like us on Facebook Subscribe to our YouTube channel Join us on Flickr

Elisabeth Guigou élue nouvelle Présidente de la Fondation Anna Lindh

mer, 10/12/2014 - 15:44 -- Haitham Samy

Le Conseil des Gouverneurs de la Fondation Anna Lindh a confirmé la nomination du membre du Parlement Français, Elizabeth Guigou, comme Présidente de la Fondation Anna Lindh succédant le Président André Azoulay suite à son mandat pour une durée de six ans de 2008 à 2014.

Suite à la réunion de Barcelone, le Conseil a également approuvé à l’unanimité le Programme et le Budget de la Fondation Anna Lindh pour la prochaine phase opérationnelle, présentés par le Directeur Exécutif, Andreu Claret. Le Conseil d’administration de la Fondation est composé de 42 États Membres de l’Union pour la Méditerranée, outre l’Union Européenne  et la Ligue Arabe agissant comme observateurs.

En commentant sa nomination, Guigou a souligné l’importance de soutenir la société civile et la grande « Communauté Méditerranéenne » dans la région pour aspirer à un avenir commun, et a souligné que le travail de la Fondation Anna Lindh était «indispensable plus que jamais » face aux défis régionaux importants.

Elle a rendu un « hommage particulier » à André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi du Maroc, «  qui a joué- dit- elle un rôle central en rendant la Fondation un acteur principal dans la coopération à travers la Méditerranée ».

Elizabeth Guigou est née à Marrakech, au Maroc. Elle était le ministre français des Affaires Européennes (1990-1993), et a été élue en 1994 en tant que membre du Parlement Européen. En 1997, elle est devenue membre de l’Assemblée Nationale Française et a été nommée la première femme ministre de la Justice (1997-2000) avant d’être ministre de l’Emploi (2000-2002).

Elle a été conseillère Régionale de Provence- Alpes- Côte d’Azur et l’adjointe au Maire de Noisy-le- Sec.

Le Programme, financé par l’Union Européenne et les gouvernements de l’Union pour la Méditerranée (UpM), est basé sur la promotion des activités interculturelles en mettant l’accent particulier sur le rôle des jeunes et des femmes. Il souligne le rôle des réseaux sociaux de la Fondation Anna Lindh qui sont chargés de sa mise en œuvre dans les 42 pays de l’UpM.