Celebrating 10 years of Anna Lindh Foundation Follow us on Twitter Like us on Facebook Subscribe to our YouTube channel Join us on Flickr

La Conférence ANSA: La présidence de l’U.E par l’Italie sera l’occasion du relancement du dialogue culturel à travers la Méditerranée

lun, 19/05/2014 - 13:53 -- Haitham Samy
Naples

Une conférence internationale sur la coopération méditerranéenne a été tenue aujourd’hui dans la ville historique de Pompéi, avec un appel à participer à la prochaine présidence italienne du Conseil Européen pour la reprise du dialogue culturel dans la région. La conférence, qui a réuni des représentants d’organisations internationales et des organismes des médias engagés dans les affaires Euro-méditerranéennes, a été organisée par l’Agence de Presse Italienne (ANSA) dans le cadre du Forum Universel des Cultures de Napoli.

Francesca Barracciu, la sous-secrétaire d’état à la culture du gouvernement italien, a déclaré : «  La présidence italienne sera une occasion unique de mettre le dialogue culturel à la Méditerranée au cœur de l’agenda de la coopération de l’U.E. Ce dialogue devrait être axé sur le renforcement d’un espace commun de coexistence à travers et parmi les peuples et les sociétés de notre région. »

L’un des évènements clés annoncés concernant la présidence italienne de l’U.E sera « le 10 ème anniversaire de la Fondation Méditerranée Anna Lindh », aura lieu à Naples du 27 au 30 Octobre avec des représentants de 42 pays. L’évènement, qui doit marquer une décennie depuis que les États Membres du Partenariat Euro-Med ont pris la décision commune pour créer leur première institution commune, portera sur le thème du prochain chapitre du Dialogue Interculturel à la Méditerranée.

Paul Walton, le Directeur des Communications au siège de la Fondation Anna Lindh en Alexandrie, a souligné à l’ouverture : «  il y a un appétit croissant pour la connaissance mutuelle entre les citoyens de la Méditerranée, inspirée également par les changements sociaux qui se déroulent actuellement dans la région. Cet intérêt pour « l’autre » Méditerranée doit être une base pour le renouvellement de l’agenda du dialogue culturel affrontant ensemble les défis socio-économiques communs »