Celebrating 10 years of Anna Lindh Foundation Follow us on Twitter Like us on Facebook Subscribe to our YouTube channel Join us on Flickr

Les artistes arabes à Amman pour la formation «les Arts pour le changement»

mar, 04/03/2014 - 12:41 -- Doaa Soliman
Les artistes arabes à Amman pour la formation «les Arts pour le changement»

Sous le haut patronage de S.A.R. le Prince El Hassan bin Talal, la fondation Anna Lindh  et la délégation de l'Union européenne en collaboration avec l'Institut « Royal Institute for Inter-Faith Studies », chef de file jordanien, a inauguré le 1er mars, la formation "les Arts pour le changement", qui se déroule à Amman jusqu'au 6 mars.

La séance inaugurale s'est déroulée en présence de l'Ambassadrice Joanna Wronecka, chef de la délégation de l'UE à Amman, son Excellence Michel Hamarneh, directeur de Royal Institute for Inter-Faith Studies représentant de S.A.R. le prince El Hassan bin Talal, Andreu Claret, le Directeur exécutif de la Fondation Anna Lindh et plus de 50 participants provenant de 9 pays arabes de la Méditerranée et autres représentants de la presse et des médias.

La formation, qui s'inscrit dans le cadre du programme de Dawrak, vise à renforcer les capacités de 50 jeunes arabes opérateurs culturels et artistes  à travers l'enseignement des compétences en gestion, de leadership et de plaidoyer, ainsi que favoriser la collaboration artistique entre les participants au programme et les relier avec la plus large des réseaux culturels aux niveaux régional et international.

Dans son allocution d'ouverture, l'Ambassadrice de Wronecka  a insistée sur le soutien de l'UE à l'idée du dialogue interculturel en disant: « L'Union européenne soutient toujours  la créativité car elle développe l'identité culturelle, nous prêtons beaucoup d'attention à construire de nouveaux partenariats culturels à la suite de ces événements de formation».

De son côté, Hamarneh au nom de SAR le Prince Hassan a dit: « Nous sommes en grand besoin d'un discours infusé d'arts et de dialogue, au sein de cette région et dans nos échanges avec les autres. Les arts fournissent un moyen de participation active à la société qui est un droit et la responsabilité des citoyens. Cette forme d'engagement civique qui attire les gens ensemble, génère la contemplation et de la conversation, et nous fait prendre conscience de notre humanité commune».

Hamarneh également a utilisé des citations de sa Majesté le Roi Abdullah: « Là où il y a conflit, le dialogue peut apporter la paix. Là où il y a la paix, le dialogue peut apporter l'harmonie. Là où il y a harmonie, le dialogue peut apporter l'amitié. Et là où il y a amitié, le dialogue peut apporter une action commune, bénéfique».

Pendant ce temps, Claret a souligné le rôle de la société civile en disant: « Le rôle de la société civile est en augmentation partout et particulièrement dans les pays arabes, et la Fondation Anna Lindh a lancé le programme Dawrak pour répondre aux attentes et besoins de la société civile. L'Art joue le rôle croissant dans le changement social et le dialogue interculturel, et dans les pays arabes, artistes et activistes culturels ont été à l'avant-garde des changements en cours. La créativité culturelle apparaît comme un indicateur essentiel de vitalité sociale et pourrait affecter les changements sociaux et culturels. Cette réunion vise à tirer parti du potentiel des arts pour contribuer à l'édification de sociétés ouvertes et plurielles».

Faisant partie de la majeure partie du programme de Dawrak, les composantes de Arts pour le changement  visent à soutenir un rôle de premier plan pour l'expression culturelle et le dialogue dans le cadre des discours sociales et politiques en cours dans la région arabe, afin d'améliorer l'accès à la culture entre les diverses collectivités arabes et de permettre aux jeunes opérateurs culturels arabes d'augmenter efficacement l'impact social de leur travail à travers le plaidoyer et de sensibilisation.